Répression en Catalogne: Ja n’hi ha prou!

L’Espagne s’enfonce encore un peu plus dans le déni de démocratie, de justice et liberté. Les inculpations, les détentions arbitraires, les exils contraints, la chasse aux sorcières sont les réponses continues du gouvernement espagnol et d’une justice à sa solde face à l’expression démocratique catalane. La Catalogne vit ses heures les plus sombres depuis la chute du franquisme.

L’Europe et la classe politique française bien pensante ont choisi de cautionner par leur silence. C’est intolérable! L’indépendantisme, quand il s’exprime pacifiquement et démocratiquement comme c’est le cas de l’exemple catalan, doit être combattu politiquement par ses opposants, jamais judiciairement ni dans une répression aveugle. Rien n’arrête la justice espagnole aux ordres : nouvelles détentions de 5 députés dont le candidat à l’investiture à la Generalitat et émission d’ordres européens et internationaux de détention pour les responsables politiques en exil.

Le président du Parlement Catalan, Roger Torrent, a appelé à la constitution d’un large front unitaire pour défendre les droits fondamentaux et la démocratie. EELV Pays Catalan salue cette initiative et appelle à des mobilisations de soutien partout ailleurs.

Remonter