le Collectif Droits des Femmes 66 organise le 8 mars 2017

A l’occasion de la Journée internationale des femmes de lutte pour leurs droits,
– un rassemblement à 17h30, place Arago, sur le thème « Fêtées une journée, exploitées toute l’année ! »
Faisons-nous entendre! Crions-le, chantons -le, faisons du bruit! Avec sifflets, casseroles, maracas…
Ciné-débat à 19h au cinéma Castillet autour du film « Les suffragettes »
retraçant la lutte emblématique pour la conquête du droit de vote des femmes
Fêtées une journée, exploitées toute l’année !
Le 8 mars, fait référence aux luttes des ouvrières américaines du textile en 1857, aux luttes des ouvrières de Saint-Pétersbourg en 1917 et ne devient une tradition dans le monde entier qu’à partir de 1945. Cette date, réinvestie par les luttes féministes des années 70, sera officiellement reconnue en 1977 par les Nations Unies et par la France en 1982. Voilà pour l’histoire !
Et cette histoire, souvent tragique, est bien galvaudée lorsqu’aujourd’hui on invite les femmes à célébrer cette journée en achetant quelques cosmétiques pour « se faire du bien » et les hommes à offrir une rose pour « fêter la femme » !
Car la réalité est bien plus préoccupante : Peu de rigueur dans l’application de loi cadre contre les violences faites aux femmes alors qu’en 2015 on dénombrait : 122 femmes mortes, 216 000 victimes de violences conjugales et 86 000 viols !
Abandon de la prévention contre les discriminations de genre dans l’Éducation nationale, faute de crédits suffisants et faute surtout de réelle volonté politique.
Inégalité salariale toujours d’actualité malgré la loi de 2012 (27% d’écart tous paramètres confondus et 38% d’écart entre pensions et retraites) !
Sous- représentation des femmes dans la vie politique !
Habitudes de harcèlement au travail et dans la rue bien mal combattues par les pouvoirs publics.
Réduction des subventions aux associations, plannings familiaux par exemple.
Droit à l’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) remis en cause par les difficultés d’accès aux centres IVG (dans les P.O. notamment) !
Omniprésence du sexisme ordinaire dans la publicité et dans les médias !
Et que dire de la situation de femmes ailleurs dans le monde ! Voilées contre leur gré, mariées de force, première victimes des guerres et des migrations !
Alors, aujourd’hui plus que jamais, parce que nos acquis sont bien fragiles, parce que d’autres droits sont à acquérir, il faut que les femmes s’unissent, s’organisent et se battent.
Les « femmes contre Trump », les femmes polonaises dans la rue pour protester contre le risque de voir leurs droits à l’avortement réduits, voire bafoués, toutes ces femmes en résistance nous invitent à la vigilance et à la lutte !

Collectif Droits des Femmes 66 :

APEX, ASTI, ATTAC, CGT, CUP, EELV, Femmes Solidaires, FSU, LDH, MFPF, MRAP, NPA, PCF, PG, Solidaires

Remonter